AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lucille Ella Gattina

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucille Ella Gattina
Elève de 6ème année à Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 186
Age : 26
Localisation : Si tu savais ^^
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Lucille Ella Gattina   Jeu 29 Mai - 21:11

Nom : Gattina

Prénom : Lucille Ella

Surnom : Ceux qui connaissent son deuxième prénom l’appelle Ella.

Nationalité : Anglaise

Origine: Anglaise du côté de son père et italienne du côté de sa mère.

Age : 16 ans

Famille : Elle est née en Angleterre, du côté de Cambridge.

- Son père : Derek Keller : Agé aujourd’hui de 43 ans, il travaille pour le Ministère de la Magie au service de la Confédération Internationale des sorciers, section britannique.
Rarement présent à la maison à cause de son travail, il n’a presque pas vu ses enfants grandir. Il n’a pas su être un bon père à la mort de sa femme et s’en veut aujourd’hui. Ses enfants ont tenté de le comprendre et de lui trouver des excuses mais avec le temps leur compassion s’est transformée en rancœur. Derek tente aujourd’hui de se racheter et d’être le père qu’il aurait dû être mais ces enfants ne l’entendent pas de cette façon et refusent qu’il partage leur vie. Par ailleurs, Kylian refuse de lui adresser la parole. Seule Lucille vit encore à la maison pendant les vacances et elle voit cela comme une contrainte.

- Sa mère : Kiara Gattina : Elle est décédée à l’âge de 31 ans lors d’une mission pour le compte du ministère. Ses enfants comme son mari ne se sont jamais véritablement remis de sa mort.
Elle appartenait à une ancienne famille de sang-pur d’Italie.
A la fin de ses études, elle part vivre en Angleterre où elle intègre le Département de la justice magique, dans le Quartier général des Aurors. C’est d’ailleurs au Ministère de la Magie qu’elle rencontre son mari, au détour d’un couloir.
Kiara possédait un don particulier qui, à sa mort, s’est transmis à sa fille…

- Son frère : Kylian Gattina : Agé de 20 ans. Lucille et lui ont repris le nom de famille de leur mère. Il a finit ses études à Poudlard avec mention Très bien. Il a un don inouï pour la magie. Il est en formation pour devenir Auror, tout comme sa mère. Il a eu une enfance difficile suite au décès de sa mère (il avait tout juste 9 ans), son père n’étant pas très présent à la maison à cause de son travail, il a pratiquement dû élever sa sœur. A de nombreuses reprises, il en a voulu à Lucille car il avait l’impression d’avoir grandi trop vite et de ne pas avoir assez profité de son enfance pour rester près d’elle. Mais en grandissant, il a pris conscience que sa sœur était ce qu’il avait de plus cher en ce monde et l’a protégé durant leurs années passées ensemble à Poudlard. Aujourd’hui, il estime qu’elle doit trouver elle-même sa place mais il veille toujours sur elle.
Physiquement, Kylian a hérité de la beauté de son père. Il a des cheveux bruns en bataille, ce qui lui donne un air rebelle. Il a comme sa sœur hérité des yeux bleus océan de sa mère. Il a une silhouette élancée et musclée et dégage un charisme impressionnant. Ayant des facilités à l’école, il a, durant sa scolarité, axé ses efforts sur la séduction auprès des filles !
Kylian a de nombreuses capacités. Il manie notamment les armes blanches avec une grande dextérité et possède le don de son père : il contrôle l’élément du feu, parfois de façon abusive !

Maison : Serpentard

Histoire :

I-/ Lucille Ella Gattina : 31 Janvier 1992
Cambridge, Angleterre, 21h45.

Kiara Gattina est allongée sur son divan. Son fils, Kylian, joue tranquillement sur le tapis du salon. Il est déjà tard. Kiara n’a pas eu le courage de mettre son fils au lit. Elle est bien trop épuisée pour cela. Elle attend nerveusement le retour de son mari, Derek Keller, qui ne devrait plus tarder. Il doit rentrer d’un voyage d’affaire cette nuit. Son travail lui prend beaucoup de temps et il en a peu à accorder à sa famille. Mais Kiara ne lui reproche pas. Elle est compréhensive et puis il faut bien que quelqu’un rapporte de l’argent à la maison puisqu’elle ne peut reprendre son travail pour le moment.

22h25. Derek n’est pas là. Il n’a pas appelé. Peut-être un empêchement ? Il sait pourtant que sa femme n’est pas très bien et qu’elle est seule à la maison.

- « Kylian, chéri ! Donne le téléphone à maman s’il te plait ! Ordonna la voix douce et sanglotante de Kiara.
- Pourquoi tu pleures maman ? Demanda le petit garçon, âgé tout juste de quatre ans.
- Maman ne pleure pas chéri. Elle a mal à son ventre parce que ta petite sœur a décidé de naître ce soir… Il faut que l’on appelle ton papa.
- Oui maman. »

Kylian ne tarda pas à lui apporter le téléphone. Kiara était paniquée de devoir accoucher sans la présence de son mari, mais elle tentait de paraître calme pour ne pas affoler son fils.
Elle tomba sur le répondeur de Derek. Elle commençait à être agacée, agacée qu’il ne daigne pas lui donner de nouvelles.
Elle se leva difficilement du divan et se dirigea lentement vers la porte d’entrée.

- « Kylian, viens par là. Prend un de tes jouets si tu veux. »

Kylian obéit à sa mère et la rejoignit dans l’entrée. Elle lui enfila un blouson bien chaud et lui couvrit la tête d’un bonnet. Elle mit à son tour son manteau et pris son sac à main sans oublier les clés de sa voiture.
Il faisait sombre dans la rue et un froid glacial pénétrait l’atmosphère. Un frisson parcouru Kiara.
Elle prit la voiture et se dirigea d’elle-même à l’hôpital. Les larmes commencèrent à lui couler, brouillant sa vision dans la nuit si obscure. Elle était fatiguée, les contractions la faisaient horriblement souffrir. Elle essayait tout de même de garder son calme.
A l’hôpital, on prit soin d’elle. Elle accoucha facilement vers 23h45. Son mari n’était pas venu malgré tous les messages laissés sur son répondeur…
Kiara aurait dû se réjouir de la naissance de sa fille mais elle aurait aimé partager son bonheur avec l’ensemble de sa famille.
Kylian était heureux d’avoir une petite sœur. Elle était si petite et si fragile. On apercevait à peine ses yeux mais ils étaient sans nul doute aussi bleus que ceux de sa mère.

« Ma naissance n’a rien d’extraordinaire. Mon père n’a même pas été présent cette nuit-là… Je regrette d’être venu au monde. J’étais pressée de voir ce que la vie avait à m’offrir mais en voyant ce qu’elle m’a apporté par la suite, j’aurais aimé mourir plutôt que de vivre cette misérable existence.

Je m’appelle Lucille Ella Gattina et je vais vous raconter l’histoire de ma vie. »

II-/ Mars 1997 : la fin de mon bonheur

« J’ai 5 ans. Je suis heureuse, du moins je crois. Kylian n’arrête de venir m’embêter dans ma chambre. Il me pique mes poupées pour leur couper les cheveux. Je le haïs quand il fait ça.
Maman n’est pas là pour me défendre. Elle est en mission. Je suis encore trop petite pour comprendre mais je sais qu’elle travaille pour le Quartier des Aurors. Ma maman est belle et forte. J’aimerais lui ressembler plus tard et combattre les méchants comme elle le fait si bien.
Cela fait 3 jours qu’elle n’est pas à la maison et elle me manque. Le soir je m’endors en pleurant parce que j’ai peur qu’elle ne rentre jamais. Kylian vient me voir et s’endort avec moi pour ne pas que j’ai peur. Il est gentil quand il veut. Il remplace papa en quelque sorte…
Papa aussi est au travail. Il n’est jamais à la maison. Il m’a offert une boule de cristal pour mon anniversaire. Il m’a dit que comme ça je pourrais voir l’avenir. Mais je n’ai pas ce pouvoir et je ne vois jamais rien dans sa boule. C’est un jouet inutile.
Il est 21h. Mamie me met au lit en me déposant un baiser sur le front. Comme chaque soir je m’effondre. Kylian me rejoint dans ma chambre et me chante la berceuse de maman. Il me tient la main et me promet qu’il ne me laissera jamais.

23h33. Le téléphone sonne. Mamie répond. C’est papa qui est à l’autre bout. J’entends mamie qui s’effondre en larmes.

- « Kylian, qu’est-ce qu’il y a ? Demandais-je d’une voix timide.
- Je ne sais pas. Je vais voir, n’ais pas peur. »

Il est revenu quelques minutes après. Les larmes aux yeux lui aussi. Il essayait d’être fort. Il l’a toujours été. Malgré ses 9 ans, il se comporte déjà comme un grand.

- « Lucille… dit-il d’une voix sanglotante. »

Mes yeux se sont mis à briller avant même d’entendre la nouvelle. Je crois qu’au fond de moi je l’ai toujours senti…

- « Maman… maman est partie, Lucille… elle est partie rejoindre les anges au ciel… »

« Je crois que ce soir là j’ai failli mourir avec elle, mourir de chagrin… J’aurais aimé que se soit moi plutôt qu’elle. Elle ne méritait de partir maintenant. Pourquoi m’a-t-elle laissé ? J’ai tellement besoin d’elle encore.
J’ai regardé la boule de cristal que papa m’avait offerte. Pourquoi ne m’a-t-elle pas dit ce qui allait se passé ? Papa m’avait menti en me disant qu’on pouvait y lire l’avenir. Si j’avais su, j’aurais supplié maman de ne pas partir en mission…
J’ai pris cette stupide boule et je l’ai jeté par-dessus ma fenêtre. Elle s’est brisée en mille morceaux sur le trottoir, tout comme mes rêves.
Ce soir-là, j’ai décidé de ne plus jamais m’attacher à quelqu’un. Ça fait trop mal quand on le perd. »

Le bonheur, on ne peut que passer à côté.

III-/ Lucille Ella Gattina : été 2003

« 6 ans viennent de s’écouler depuis la mort de ma mère. Cela à laissé un grand vide à la maison. Chaque jour est une épreuve à affronter sans elle. C’est fou ce qu’elle me manque. Après sa mort, j’ai changé. Je ne pense pas qu’elle serait fière de moi. Je m’en fiche. Après tout, elle m’a abandonné…

La seule chose qu’elle m’ait laissé c’est ce stupide don que je n’arrive pas à maîtriser et qui par moment me rend carrément folle. J’espère un jour pouvoir en faire quelque chose.

J’ai 11 ans et demi. La vie m’ennuie. A l’école je n’ai pratiquement que des ennemis. C’est normal, je déteste tout le monde. Je m’emplois à leur rendre la vie insupportable. Tous ces gosses me répugnent avec leur bonheur d’enfant gâté. Oui, je suis jalouse. Est-ce un tord ? Moi je n’ai personne qui m’amène à l’école ou qui vient me chercher, personne qui m’accompagne lors de la rentrée des classes, personne qui n’assiste aux réunions parents/professeurs. Alors je me contente de les haïr pour tout ce que je n’ai pas, pour tout ce dont on m’a privé il y a des années.

Kylian aussi m’a, en un sens, abandonné. Il est rentré au collège de Poudlard, l’école des sorciers.

Oh oui, peut-être ai-je oublié de préciser que j’étais une sorcière ? Je pense que vous vous en seriez douté ^^

Kylian a donc quitté la demeure familiale pour se consacrer à ses études. Encore une fois je fais preuve de jalousie parce que lui a pu partir de la maison. Dans un sens je devrais tout de même me réjouir car il m’envoi chaque semaine une lettre de Poudlard et il rentre pour chaque vacances, simplement pour me voir.
A la mort de maman, c’est pratiquement lui qui m’a élevé et je lui en suis reconnaissante.
Quant à mon père, je le haïs. Encore plus que n’importe quel individu de cette terre. Il tente de rattraper le temps perdu et d’être un bon père. Pfff ! Quel idiot ! Il peut aller se faire voir !

Ce matin, j’ai reçu une lettre. J’étais folle de joie ! C’était ma lettre d’admission à Poudlard. Je vais enfin pouvoir utiliser la magie ! J’ai attendu ce jour toute ma vie.
Kylian rentre demain. Il m’a dit qu’il m’emmènerait sur le chemin de Traverse pour qu’on achète mes fournitures.
Je vais enfin pouvoir commencer une nouvelle vie. »

IV-/ Poudlard, j’arrive !

« Papa a pleuré quand il m’a déposé sur la quai 9 ¾. Il était ridicule. Comme si j’allais lui manquer. Faut croire que oui d’ailleurs parce qu’il m’a obligé à rentrer pour chaque vacances scolaires. Rien que d’y penser, ça me déprime. Le seul point positif est qu’en 11 ans, c’est la première fois qu’il m’accompagne quelque part. Il s’est enfin trouvé une conscience.

Kylian s’est empressé de rejoindre ses amis de 5e année et il m’a laissé planter là, au milieu du quai. Je m’en fiche, de toute façon je préfère être toute seule et puis c’est nul de se faire voir avec son grand frère. Je n’ai pas besoin de lui.

Pas une place dans ce fichu train. A croire que ce n’est pas mon jour. Je m’engouffre désespérément dans un compartiment. La porte me résiste un peu et je m’acharne dessus jusqu’à ce qu’elle cède. Je suis furax et je rentre en trombe dans le compartiment. Un garçon de mon âge est déjà installé. Il a l’air idiot avec son jus de citrouille à la main. Il a étalé ses affaires un peu partout, pas moyen de poser mes bagages. Je lui lance un regard noir pour lui faire comprendre qu’il me gène… »

- « Oui ? lui lança cet imbécile.
- Tu ne vois pas que j’ai besoin de place ! Rétorqua-t-elle, en désignant ses sacs.
- J’ai cru voir pourtant que pousser mes affaires ne te posait pas de problèmes, donc je t’invite, et avec ma permission c’est encore mieux, à renouveler ton geste. Bien que, soi dit en passant, je ne pense pas que le peu d’affaire que j’entrepose dans ce compartiment soit un problème.
- Epargnes-moi ton beau langage, tu seras gentil ! »

Lucille s’installa en silence pendant que le jeune homme se replongea dans ses pensées. Néanmoins, elle déteste les silences pesants et elle a besoin de se distraire un peu, c’est pourquoi, elle n’hésite pas à perturber ce moment de tranquillité.

- « C’est la première fois que tu vas à Poudlard ?
- Oui.
- Super, moi aussi !
- Ravi de l’apprendre.
- Je m’appelle Lucille Ella Gattina.
- Ella…
- Nan, c’est plus Lucille en fait.
- Andrea Gianelli.
- Andrea ? T’es une fille… Wahhh je t’avais prise pour un mec, excuses-moi…
- Andrea est un prénom masculin en Italie.
- C’est faux.
- C’est vrai.
- C’est faux !
- Bien, comme tu veux. Dans ce cas, je suis une fille, Ella !
- Lucille. Arrêtes de prendre cet air arrogant avec moi, tu pourrais vite le regretter.
- Ah oui ?
- Oui. »

Lucille mit fin à cette conversation des plus désagréables et le voyage se termina, dans le silence le plus total.


Dernière édition par Lucille Ella Gattina le Jeu 29 Mai - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-de-la-nuit.forumgratuit.org/
Lucille Ella Gattina
Elève de 6ème année à Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 186
Age : 26
Localisation : Si tu savais ^^
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Lucille Ella Gattina   Jeu 29 Mai - 21:12

IV-/ Répartition et commencement d’une nouvelle vie

« Je suis à Serpentard ! Comme Kylian et comme ma mère avant lui. Je suis fière. Le choixpeau magique n’a pas longtemps hésité avant de m’envoyer dans cette maison. Je voulais vraiment y être et je crois que c’est le plus beau jour de ma vie, enfin pour l’instant.

Le seul point négatif c’est que cet abruti d’Andrea je sais plus quoi se retrouve dans la même maison. Ce qui signifie que je vais devoir supporter sa présence à chaque cours et quand enfin j’aurais un moment de répit pour me reposer dans la salle commune, il sera également là. Ça me désespère déjà rien que d’y pense. Bref, je serais bien obligé de m’y faire. Et cela dit en passant, bien qu’il soit idiot, je pense qu’il est un peu plus intéressant que la moyenne des individus, mais pas de beaucoup non plus… »


(Description rapide des années passées à Poudlard)

1e année : Lucille est ravie de commencer les cours. Tout ce qui est nouveau pour elle la passionne. Elle se découvre un don particulier pour les sortilèges grâce à sa capacité à contrôler et canaliser ses émotions. Par contre, elle a horreur des cours de métamorphose depuis qu’elle a raté une transformation et a finit avec une couleur de cheveux plus vraiment très noire. Elle n’a d’ailleurs jamais réussit à retrouver sa couleur naturelle et à dû s’en accommoder. Bien sûr, Andrea n’a pu s’empêcher de le lui faire remarquer durant toute l’année scolaire et elle l’a méprisé encore plus. C’est aussi au cours de cette année qu’elle apprendra à canaliser et utiliser son don d’empathie pour son plus grand plaisir puisqu’il s’avère en fait très cool ^^

2e année : Les choses vont commencer à se dégrader. Très bonne élève, elle a des facilités dans quasiment toutes les disciplines mais ne montre pas beaucoup d’intérêt pour les études. Elle passe le plus clair de son temps à regarder par la fenêtre au lieu d’écouter ses professeurs. En dehors, elle aime trainer avec son frère et les 6e année. Son caractère insolent lui vaut d’être redouté de certains élèves. Elle maitrise parfaitement l’empathie et s’en sert régulièrement pour le retourner contre les autres. Les relations avec son père ne se sont pas améliorées et les vacances sont un vrai supplice pour elle.

3e année : C’est la dernière année qu’elle passe avec son frère à Poudlard. Son comportement ne s’arrange pas. Les professeurs sont exaspérés par son attitude malgré ses bons résultats. Parfois, Lucille se demande ce qu’elle fait là. Ne se passionnant pas pour grand-chose, elle passe le plus clair de son temps à draguer les garçons et à leur briser le cœur. Cela lui évite de s’ennuyer et puis c’est marrant. Beaucoup la déteste mais beaucoup l’admire aussi. Il n’y en a pas deux comme elle. Elle est souvent entourée d’une foule de gens mais elle n’en considère aucun comme ses amis. La seule pour qui elle montre un quelconque intérêt est Ever Delano, aussi garce qu’elle.

4e année : Kylian a eu ses ASPIC. Il a quitté l’école et laissé derrière lui Lucille. Il est temps pour elle de faire ses preuves. Son départ a laissé un vide et elle se sent bien seule. Elle passe le plus clair de son temps à défier l’autorité avec Ever. Elle fait preuve d’attention seulement en sortilèges et en défense contre les forces du mal car elle estime que seules ces deux matières mènent au pouvoir. C’est aussi durant sa 4e année que Lucille se rapprochera d’Andrea, bien qu’il ne cesse de l’insupporter au plus haut point.

« Je crois que le jour où j’ai le plus détesté Andrea était lors d’un repas dans la Grande Salle, quelques jours avant le bal de la St Valentin. Une fille assez timide de Serdaigle est venue l’aborder pour l’inviter au bal. Pour ma part, je ne la trouvais pas terrible. Un peu niaise même, mais après tout Andrea semblait intéressé par les niaises puisqu’il l’a écouté débiter un flot de paroles inutiles. Je n’ai pu m’empêcher d’éclater de rire ce qui a vexé la Serdaigle et Andrea m’a jeté un regard noir. Ah quel bon moment ! Juste pour l’enfoncer un peu plus je lui ai balancé qu’Andrea était gay ! Alala la tête qu’il a fait. Je ressenti de la colère émanant d’Andrea. Il devait encore me traiter de garce. La Serdaigle est partie attristée. Tout me semblait parfait jusqu’à ce qu’Andrea me murmure à l’oreille » :

- « Je savais que t’étais dingue de moi. Jalouse. »

« Il m’a lancé un clin d’œil provocateur et il s’est levé, sans un mot de plus. Quel con ! Moi ? Jalouse ? Et de quoi d’abord ? Non mais franchement pour qui il se prend cet imbécile !
Je lui ai balancé mon assiette dans le dos mais il l’a esquivé alors je lui ai hurlé qu’il était un looser, rien de plus, et que je n’aimais pas les loosers. Et puis cette attitude qu’il a de se sentir plus puissant que les autres alors qu’il n’est rien du tout.
Il n’a rien répondu. On ne se sait pas adressé la parole pendant les 5 mois qu’il restait avant la fin des cours. J’ai quand même constaté qu’il a emmené la Serdaigle au bal. Je devais être un poil jalouse sans doute mais je ne suis pas retourné vers lui. Il ne le méritait pas…
Il m’a tout de même manqué pendant tout ce temps… »

5e année : « L’été m’a semblé une éternité chez mon père. Kylian était trop occupé par ses concours pour devenir Auror. Je me suis carrément ennuyée. Pour me passer le temps, je suis allée me faire tatouer une fleur de lys blanche dans le creux du dos. C’était la fleur préférée de maman et puis c’est très sexy ! J’étais ravie de retourner à Poudlard. L’année des BUSE. J’ai décidé de faire un effort pour travailler, bien que je n’en aie pas besoin. J’ai aussi décidé d’enterrer la hache de guerre avec Andrea. A quoi bon continuer à se faire la tête. Il est idiot mais ce n’est pas de sa faute. J’arriverais peut-être à en faire quelque chose un jour. Il m’a demandé si je lui avais manqué. J’ai répondu non bien sûr, déjà que je revenais vers lui je n’allais pas lui faire cet autre plaisir. Il m’a dit qu’à lui oui. C’était mignon au fond. Je lui ai souris et on s’est endormi tous les deux sous un arbre malgré l’air frais de septembre. A partir de ce moment là, on ne sait plus quitté. Mais il est resté le même petit con. C’est ce qui me plait au fond, il n’est pas comme les autres garçons. »

6e année : Lucille est passée en 6e année sans trop de difficultés. Elle a passé une partie de l’été chez Ever, ne supportant plus son père qu’il lui a dit qu’elle était une sale petite peste et qu’il avait honte d’avoir des enfants pareils. Elle lui a répondu qu’eux aussi avaient honte d’avoir un père pareil.
« J’ai rencontré un mec pendant les vacances. Il rentre en 7e année. Ça me passe le temps de sortir avec lui, même si je sais que je vais vite m’en lasser et que je vais le jeter. Le pauvre quand j’y pense. Ils se font tous avoir comme des mouches. Ils croient tous qu’ils arriveront à me changer. Ce sont des idiots.
Jour du départ. Andrea est sur le quai avec sa clope au bec. Il ne vient même pas me saluer. Il a peur de la foule. Il ignore tout le monde comme toujours. Moi j’aime la compagnie des gens même si au fond je les déteste tous. Une nouvelle année s’annonce et j’ai bien l’intention d’en profiter ! »

Apparence physique : Lucille est une jeune fille qui possède la beauté et la grâce de sa mère. Elle est de taille moyenne et très mince. A l’origine, elle a de très longs cheveux noirs mais suite à une mauvaise métamorphose, elle n'a pas réussi à retrouver sa couleur naturelle ! C’est ce qui fait aujourd’hui sa particularité ^^ Elle a un visage assez fin et la peau claire, ce qui a tendance à faire ressortir ses magnifiques yeux d'un bleu profond. Son apparence peut sembler fragile mais elle est loin d'être une fille à protéger. Elle aime plaire et elle a d'ailleurs un certain succès auprès des garçons, qu’elle manipule avec plaisir !

Baguette magique : Bois d'ébène et crochet de serpent, très souple, 26 centimètres.

Caractère : « Pourquoi ai-je tendance à mépriser ce monde ? Parce qu’il m’a repris ce qui faisait ma vie… »

- Provocante : Elle aime provoquer les gens parce qu’elle s’ennui tout simplement. Elle trouve intéressant de pousser les gens à bout pour voir ce qu’ils ont au fond d’eux. Elle prend un malin plaisir à les rabaisser. On pourrait penser qu’elle est méchante mais c’est juste qu’elle ne supporte pas l’image que certains essayent de donner d’eux même.
- Indépendante : C’est sans doute parce que sa mère est morte alors qu’elle n’était qu’une enfant et que son père s’est déchargé de sa responsabilité de parent que Lucille aime son indépendance. Elle n’a jamais rien dû à personne si ce n’est à son frère. Elle a appris à cacher ses sentiments et à agir par elle-même malgré la surprotection de son frère.
- Orgueilleuse : Elle veut toujours avoir raison et même si elle sait qu’elle a tord, elle refusera de l’avouer. Elle a sa fierté et elle a beaucoup de mal à la mettre de côté. Elle n’est d’ailleurs pas très douée pour les excuses car pour elle, s’excuser est un signe de faiblesse.
- Insolente : Lucille ne respecte aucune règle. Elle ne supporte pas de devoir cadrer son existence sur des lois mise en place par des gens qui ne connaissent rien de la vie et qui passent leur temps enfermé dans un bureau. Du moins, c’est de cette façon qu’elle envisage l’instauration des règles dans la société. Qui plus est, quand quelqu’un la contredit de façon injustifiée, elle n’hésite pas à le remettre ouvertement à sa place.
- Impulsive : Lucille agit beaucoup en fonction de son instinct et ne réfléchit pas vraiment à la gravité que peuvent engendrer ses actes. C’est pourquoi, elle se retrouve souvent en mauvaise posture et doit faire face à de sérieuses retombées.
- Directe : Parfois l’honnêteté peut être perçue comme une qualité mais sortant de la bouche de Lucille, cela ne peut faire que du mal. Elle ne se contrôle pas. Quand elle pense quelque chose d’une personne, elle ne peut s’empêcher de lui dire.
- Manipulatrice : Lucille ne s’attache à personne. Elle n’aime pas les gens. Les privilégiés qui trainent avec elle sont simplement un peu plus intéressants que la moyenne. Quant aux autres, Lucille les manipule, elle s’en sert jusqu’à ce qu’ils ne lui apportent plus rien. Beaucoup on finit par la détester, mais elle s’en fou carrément ^^
- Jalouse : Lucille envie tout ce qu’elle ne peut pas avoir. Elle est d’une jalousie extrême et ce, depuis toute petite. Elle ne supporte pas non plus qu’on lui vole la vedette ou qu’on s’approche des gens qu’elle côtoie (elle est jalouse de l’intérêt qu’on leur porte).

- Réaliste : Lucille a cette faculté de voir les choses de façon très concrète. Pour elle, la vie n’a rien de facile. C’est une étape difficile à passer. On ne peut se permettre de passer son temps à idéaliser le monde.
- Intelligente : Tout comme son frère, l’école ne lui pose aucun problème. Elle apprend vite et a une mémoire infaillible. Elle lit aussi beaucoup ce qui lui permet d’élargir sa vision sur le monde.
- Rusée : Avec un caractère aussi impétueux, Lucille se doit de faire preuve de ruse pour éviter les problèmes. De plus, elle n’a aucun mal à manipuler les gens et à obtenir ce qu’elle veut.
- Charmeuse : Chez elle, c’est naturel. Elle n’a pas besoin d’artifice pour plaire. Quand elle s’est rendu compte en grandissant du charme qu’elle avait, elle n’a pas hésité à en jouer pour obtenir ce qu’elle voulait. On ne peut rien lui refuser avec son air de petit ange fragile.
- Forte mais avec un brin de sensibilité parfois : Lucille est forte physiquement et moralement. Elle ne se laisse jamais marcher dessus et n’hésite pas à remettre les autres à sa place quand on s’attaque à elle. Beaucoup ont fait les frais de sa mauvaise humeur.
Mais malgré la dureté que son caractère laisse paraître, la mort de sa mère lui a laissé une profonde blessure et son cœur saigne sans cesse. Lucille pleure rarement, seules les pensées qu’elle a pour le souvenir de sa mère lui font verser des larmes. C’est un sujet qu’il est recommandé d’éviter avec elle.
- Dévouée : Lucille a dû mal à aimer, elle ne sait pas ce qu’est l’amour mis à part l’amour fraternel qu’elle a pour son frère. Mais le jour où elle tombera amoureuse, elle s’avérera être une personne dévouée et prête à tout pour protéger celui qu’elle aime. Elle sera aussi dévouée en amitié pour les personnes qu’elle estime digne de défendre, et elles seront rares.

Loisirs : Son passe-temps préféré est sans nul doute la provocation. Elle aime emmerder son monde. C’est sa façon d’éviter toute forme d’ennui.
Elle aime aussi passer son temps allongée dans le parc de l’école. De cette manière, elle se sent libre.
Elle adore aussi taquiner Andrea Lucas Gianelli. C’est tellement facile et ça la met de bonne humeur ^-^
Elle adore aller voir les matchs de Quidditch avec son frère.

Habitudes :
- Lucille porte toujours un petit ruban dans ses cheveux et son uniforme de façon désinvolte pour se faire remarquer des autres.
- Elle ne peut s’empêcher, durant les cours, d’avoir la tête ailleurs.
- Où qu’elle aille, elle ne se sépare jamais de sa baguette.
- Elle a un sérieux penchant pour le chocolat.

Signe distinctif : Lucille a hérité du don de sa mère après sa mort : l’empathie. Ce don s’est déclenché très rapidement et elle a appris à l’utiliser et à le contrôler en entrant à Poudlard.
Elle manie très bien les Sai que son père lui a offerts quand elle était petite.
Elle possède une petite fleur représentant un lys blanc tatoué au creux du dos, symbole de pureté et de royauté. C’était la fleur préférée de sa mère.

Amour/amitié : Lucille a tendance à enchainer les histoires d’amour. Pour elle, l’amour est une façon parmi tant d’autre de chasser l’ennui. Elle ne s’attache jamais car elle estime que les sentiments sont une perte de temps. Elle a brisé le cœur de nombreux garçons sans aucun scrupule mais cela lui a voulu une mauvaise réputation.
Néanmoins, depuis quelques années, il est fréquent de la voir traîner avec deux élèves de 6ème année : Andrea Lucas Gianelli et Matt O’connell. Elle trouve qu’ils sont un peu plus intéressants que la moyenne des individus de cette école et ils ont quelques points en commun notamment la provocation. Mais même si elle traine avec, elle ne peut s’empêcher de les détester par moment tellement ils sont insupportables.
En ce qui concerne ses relations avec les filles, elle les trouve plus bêtes les unes que les autres. Elles sont prétentieuses et Lucille passe son temps à les remettre à leur place. Elle ne se lie pas facilement d’amitié avec les filles de son âge mais elle est quand même parvenue à trouver une amie aussi garce qu’elle, Ever Delano.

Ce qu’elle espère devenir : Lucille n’a pas vraiment trouvé son orientation. Elle a de nombreuses capacités mais ne sait pas encore comment les exploiter. Une chose est sûre, elle veut quelque chose qui soit digne d’elle, qui l’a distingue des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-de-la-nuit.forumgratuit.org/
 
Lucille Ella Gattina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucille, la chevalière argentée
» Ella Carigan, pour vous servir ![Magicienne & Conseillère du Daronavar]
» Ella est là ! (< BDM)
» [1748] Vomis des Enfers ~ Lucille [Lydia & Hypnos]
» Ella Montgomery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT TOUT :: Présentations des personnages :: Serpentard-
Sauter vers: